Venise, ITALIE

La femme du capitaine et ses trois mâles ont rejoint le capitaine de Liladhoc par avion le 6 Juillet, ou plutôt le 7 au petit matin. Aaaah ! La compagnie Volotea pour un Bordeaux-Venise qui devait durer 1h55 ! On ne m’y reprendra plus ! Nous avons décollé avec plus de 3h de retard et atterri à l’aéroport Marco Polo de Venise à 2h du matin au lieu des 22h20 prévus !!! Et là, plus de navettes fluviales pour rejoindre Liladhoc sur l’île de la Certosa !
Impossible pour le capitaine de venir nous récupérer en annexe, beaucoup trop loin !

Nous pensions dormir les quelques heures qu’il nous restait sur les bancs en béton des quais d’accostage des navettes en attendant la première de la matinée affichée pour 6h, quand un bateau-taxi est arrivé pour déposer des clients d’hôtel à l’aéroport. Nous avons sauté sur l’occasion pour lui demander de nous amener, requête à laquelle il s’est aimablement plié moyennant 110€ ! Le taxi m’a annoncé 125€ mais je n’avais que 110€ en poche ! Ce n’était même pas de la négociation ! Direct in the pocket !

Et nous voilà embarquant dans ce joli bateau en bois verni et sièges en cuir fonçant dans la nuit noire vénitienne jusqu’à la marina Vento di Venezia, sur l’île de la Certosa, aux alentours de 4h du matin. Merci Volotea !
La marina Vento di Venezia offre tous les services habituels, située à proximité de la place Saint-Marc, le staff est très accueillant. Nous sommes restés à Venise une semaine, autant pour le plaisir de la visite que pour les prestations de la marina !
Venise n’a pas changé depuis notre premier séjour en 1996. Elle donne l’impression d’être un décor pour touristes, mais les canaux, les palais, les sculptures, les peintures du Tintoret et de Véronèse, les églises et cathédrales, les cafés, l’ambiance, donnent une atmosphère magique qui rappelle les films de Fellini comme les scènes de cascades de James Bond !
Découvertes de Murano et ses souffleurs de verre, de Burano et ses maisons colorées, ses dentellières, du centre de Venise avec son campanile, la place Saint-Marc, la basilique et ses stupéfiantes mosaïques, le palais des doges, le pont des soupirs, les ruelles étroites, le Lido et ses plages, les gondoles (80€ les 20 minutes !), le grand canal en vaporetto où des palais majestueux s’offrent à nos yeux. Et puis quelques virées en paddle pour Éric, Clément et Mathis entre deux Spritz sirotés au bar de la marina. De l’ambiance pour la demi-finale de football de l’Euro 2016 où l’équipe de France a battu l’équipe d’Allemagne avec efficacité ! Allemands, Italiens, Croates et Français dans le salon du bar de la marina rivés devant le match télévisé, quelle ambiance ! Yohan est à fond ! Rien que de le voir s’exclamer et commenter vaut le spectacle !

Venise

 

Tour en Adriatique été 2016

Liladhoc, après une année et demi de location et un deuxième tour de l’Atlantique à son actif, reprend du service avec ses propriétaires pour une virée de deux mois en Méditerranée en juillet et août 2016 !
Le capitaine et deux potes, novices mais plein de bonne volonté et d’envie de partager une aventure maritime, ont largué les amarres de La Grande Motte le 12 juin 2016 pour atteindre Venise le 30 juin.
Alternance de vent fort et de pétole, de moments de détente et de plaisirs gastronomiques comme lors d’une escale à Bonifacio ! Tiens bon la mer et tiens bon le vent hisse et oooh Liladhoc ! Merci aux deux matelots d’avoir accompagné mon capitaine préféré et d’avoir su apprécier et partager avec lui ce périple ! 
https://liladhoc.wordpress.com/2017/03/20/2730/image/

Épilogue

En un an, nous aurons parcouru sur Liladhoc 14 170 milles nautiques ( plus de 26 240 km ) et visité 16 pays. Un tour de l’Atlantique !
Nous voici de retour à notre point de départ. La boucle est bouclée !

Nous avons conscience de notre chance. La chance d’avoir pu réaliser un rêve. Le bonheur d’avoir partagé en famille une année constellée de découvertes aussi plurielles que fascinantes. Par goût pour la vie.
Heureux d’être partis, heureux de rentrer !
Cette « déconnexion » d’une année avec le quotidien nous a permis de prendre un recul suffisant pour faire de nouveaux choix et avoir conscience de l’essentiel.
Même si le syndrôme de Tarzan à Manhattan se fera sûrement sentir plus d’une fois, nous savons que l’essentiel nous attend. La famille, les amis, les gens que nous aimons. Et puis notre vie de terriens, nos attaches à la presqu’île de Lège Cap-Ferret et à notre petit cata « Wakfu », un KL 28, avec lequel nous naviguons sur le bassin d’Arcachon en saison. Vivre sans le plaisir de la mer ?! Inconcevable !
Liladhoc, notre allié, continuera à naviguer fidèlement au gré des vents et des mers avec d’autres équipages. Sa location nous permettra de le garder pour en profiter de nouveau plus tard …
Des idées de grands voyages font déjà leurs apparitions, mais en bons Gascons, nous les laisserons mûrir … Comme le bon vin !

Nous sommes contents d’avoir pu partager avec vous, fidèles lecteurs du blog, notre tour de l’Atlantique 2012-2013.
Les Liladhociens vous disent à bientôt ! 🙂

20130715-191404.jpg

La Grande Motte, France

Dernière traversée La Línea -La Grande Motte

Le compte-à-rebours est enclenché … Encore une dizaine de jours avant le Grand Retour …

Nous quittons Gibraltar le 8 juillet au matin. La méditerranée ondule et le vent de face nous oblige à tirer des bords. Eole nous enverrait-il un signe pour nous inviter à poursuivre le voyage en direction du continent africain ?
Des bateaux-copains sont déjà rentrés (dont certains ont vendu leur bateau aux Antilles et sont revenus en avion), d’autres profitent encore des douceurs caribéenne ou américaine ou ont déjà franchi le Pacifique pour une année de plus sur l’eau …

20130714-212743.jpg

Une des dernières montées de Grand-Voile pour quitter le Rocher

20130714-212851.jpg

20130714-212905.jpg

Liladhoc rentre doucement à la maison …

20130714-213034.jpg
Au niveau d’Almeria, un sous-marin espagnol nous interpelle par VHF pour nous prévenir qu’il est en plein exercice de manœuvre mais que l’on peut conserver notre cap !

20130714-213131.jpg

Nous n’avons jamais autant utilisé le moteur que pour cette ultime navigation, il y a vraiment pétole ! Heureusement que nous avons fait le plein de gasoil avant de partir d’Andalousie !
Puis brusquement, le vent se lève et nous remontons le gennaker, les orages menacent, puis de nouveau plus un souffle d’air ! Il fait bon, le soleil frappe surtout vers le milieu de l’après-midi. Le vent ne susurre même pas dans les haubans. Les poissons boudent les appâts. Quelques dauphins jaillissent des flots chaque matin pour saluer Clément avant la fin de son quart.
Mathis et Yohan se défoulent sur le filet (loisir absolument interdit en navigation en temps ordinaire). Lecture, films, jeux de cartes, spectacles de danses et de sketches pour les plus jeunes …

20130714-213220.jpg

20130714-213229.jpg

Petit coup de colère lorsque nous voyons flotter du plastique, du polystyrène et que nous démêlons nos bas de lignes sur lesquels se sont accrochés des bouts de filets de pêche et déchets en tout genre. On songe qu’en plus, la pire des pollutions est sans doute plus sournoise. Elle est industrielle, agricole ou domestique et gagne la mer chaque jour …
On aimerait avoir une baguette magique par moment et pouvoir formuler le vœu d’une planète plus propre pour nos enfants !

20130714-213352.jpg

Le 12 juillet au soir, nous décidons de faire une dernière petite halte dans une cala espagnole. Après tout, on est toujours en vacances ! Nous passons la journée du lendemain à profiter du lieu avant de reprendre notre route.

20130714-213453.jpg

Cala S’Alguer, à l’est de Palamós où nous passons la nuit. Notre dernier mouillage … L’arrivée d’autres bateaux et le monde sur la plage nous font quitter la cala pour un autre mouillage moins fréquenté (on est plus habitués !).

Groupe de rochers appelé « Las islas Hormigas » (les îles fourmis). Le passage entre ces îlots et la côte ne peut s’effectuer que par grand beau temps.

20130714-213843.jpg

Vue sur la cala Planas. Clément va déposer ses frères sur la playa avant de prendre le canoë pour une balade en solo

20130714-213950.jpg

Mathis et Yohan sur les rochers

20130714-215546.jpg

On profite d’un thermique pour mettre les voiles vers La Grande Motte !

On longe la Costa Brava

20130714-215727.jpg
Nous ouvrons des yeux immenses sur l’horizon. Les mouettes tournoient dans le ciel. Nous approchons de notre destination finale.
Le 14 juillet, nous faisons notre entrée dans le port de La Grande Motte. Il paraît qu’un feu d’artifice est prévu pour notre retour, mais chut !!!

20130714-215814.jpg

20130714-215832.jpg

20130714-215842.jpg

20130714-215827.jpg